Le matériel

Le matériel a été acquis au cours des années depuis le club astronomie subventionné par le FSE du lycée jusqu’à l’atelier scientifique d’astronomie subventionné par l’Education Nationale et la Région Île de France.

 

Notre première lunette astronomique Zeiss motorisée; elle est prêtée occasionnellement pour des classes, mais elle a repris récemment un service essentiel. De nos instruments d’observation, elle est le seul à pouvoir pointer l’axe de rotation de la Terre quand il est situé près du zénith: cette lunette nous permit, en Juin 2004, d’observer et de photographier le passage de Vénus devant le Soleil depuis le Spitzberg, situé à plus de 78° de latitude Nord. MATERIELgroupe1997zeiss
Le télescope Dobson de 200mm de diamètre, construit en 1992 par les élèves de l’atelier au cours d’une dizaine de séances les Mercredis après midi. Seuls les deux miroirs furent achetés prêts à être installés. Ce télescope offrait de superbes images, mais ne permettait pas la photo par manque de motorisation.  MATERIELDOBSON
Les instruments précédents ne permettant pas les photos en longue pose ou simplement de photos, et désirant explorer plus profondément encore le ciel, l’atelier d’astronomie investit en 1996 dans une lunette fluorite motorisée FS102 Takahashi . Les meilleures images d’éclipses de Soleil ou de Lune sont faites avec cette lunette.  MATERIELfs102
Instrument acquis en 2001avec un projet « Lycée-Passion » de la Région Ile de France: le télescope CN212 de Takahashi. D’un diamètre de 212mm, avec deux configurations possibles en Cassegrain ou en Newton, ce télescope permet aussi bien les images de planètes à haute résolution que les images de nébuleuses ou de galaxies.  MATERIELCN212
La dernière acquisition de l’atelier: une lunette PST Coronado pour observer le Soleil dans une étroite fenêtre de rayonnement: le rayonnement Halpha. Les premières observations visuelles eurent lieu à la rentrée de Septembre 2006.  coronado

 

Pour la réalisation d’images, l’atelier a, depuis l’année 2000, progressivement abandonné la photo argentique traditionnelle pour la remplacer par l’imagerie numérique en webcam. On utilise deux webcams, l’une classique, et l’autre modifiée pour prendre des images en pose longue jusqu’à plusieurs minutes. Occasionnelement, on utilise les appareils photos numériques des enseignants de l’atelier.

Les images prises avec une caméra CCD l’ont été à l’occasion de missions dans des observatoires astronomiques.